Geommunity
groups 72
Raffraîchir / Recentrer
Rechercher un lieu ou une entreprise dans GoogleMaps

X

Le projet Google est-il totalitaire ? Sujet du 30.12.2013

La discussion a commencée par René G., le il y a 7 années

Discussion en relation

Le projet Google est-il totalitaire ?


Le traitement de cette question est potentiellement tentaculaire, mais elle fût posée dernièrement dans du Grain à moudre (France-Culture), parlons-en à notre tour, essayons de faire exercice de problématisation (comment se posent les problèmes ?).

Le « totalitarisme » de Google n’est pas un totalitarisme d’Etat, n’est-ce pas ? Il ne fait pas «pouvoir » par les lois, les institutions, l’armée et la police.
On peut même considérer Google comme une démocratie méta structurante de fait. Google existe car des utilisateurs choisissent « sans contrainte » ce moteur de recherche (chaque utilisation vaut un vote), tandis que les autres moteurs de recherche se trouvent délaissés. Ne l'utilisez pas, et Google disparaitra. Question : qui le remplacera ?. S'en prendre à Google n'est donc pas nécessairement une bonne option, un pouvoir est facilement remplacé par un autre pouvoir.

Il n'empêche que Google exerce de fait un pouvoir d'influence énorme. Par exemple, comment s’assurer du fait que votre environnement informatique (le résultat de vos recherches) ne soit pas organisé de façon à vous enfermer dans votre bulle, ou dans celles des annonceurs (des annonceurs présélectionnés par Google) ?

La mission de Google est "pourtant" simple, voire louable (voir ici): Organiser les informations à l'échelle mondiale dans le but de les rendre accessibles et utiles à tous.
Par ailleurs, Google revendique une philosophie explicite (voir ici) , mais dans le cadre d'un échange implicite : les services sont gratuits, en échange de quoi, Google analyse toutes vos données et poste ses annonceurs en bonne position dans les pages que vous visitez.

Plusieurs problèmes sont soulevés,  formulons-les dans notre forum ici, un email les récapitulera pour notre débat lundi. D'avance, merci de vos contributions.

En attendant, voici des analyses critiques :
Rue 89 : « La vie privée, une anomalie » : Google de plus en plus flippant
Agoravox : L’hégémonie Google, démocratisation censitaire ou fascisme ordinaire ?
Hitek : Google : du monopole à la dictature ?
France-Culture : Le projet Google est-il totalitaire ?

Mais aussi les excellentes chroniques de Xavier Delaporte concernant la toile :

Et si la vie privée était moins importante que la démocratie ?
Ou son émission : Place de la toile, et en particulier : L’être et l’écran

Deux « messages » de Google :
« Si vous faites quelque chose que vous souhaitez que personne ne sache, peut-être devriez vous commencer par ne pas le faire.»
« Don’t be evil » (ne fait pas le mal)

Je me réjouis de revoir ceux parmi vous qui seront déjà de retour.
Joyeux Noël à tous, aux proches et aux amis-es partis-es au loin

Pour une réponse brève, postez votre message ci-dessous. Sinon, préférez le forum ici, il est nettement plus pratique

 

Pour une réponse brève, postez votre message ci-dessous. Sinon, préférez le forum ici, il est nettement plus pratique :-) - See more at: http://www.cafesphilo.org/les-cafes-philo/viewdiscussion/18-la-parole-est-elle-porteuse-d-une-verite-que-l-ecrit-ne-peut-transmettre?groupid=26#sthash.DOK1101F.dpuf

 

Réponses
René G.
René G.
Trois questions générales peuvent être posées :
1) Les résultats de recherche de Google font "normes", sommes-nous d'accords avec elles ?
2) Vie privée et vie publique, de nouvelles frontières se dessinent : pour quelles libertés et quelles démocraties ?
3) De la qualité d'être "de bonne volonté, puissant, efficient, toujours en dépassement et anticipant sur les besoins d'autrui", cela suffit-il à nous dire vers quel monde nous allons ?
il y a 7 années

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus