Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur: Mot de passe:

» Voir la page de ce groupe

  • Page:
  • 1

SUJET: Est-ce que l'amour peut changer notre vision des choses ? Synthèse réalisée par Sarah et Nicolas – 6GF – séance du 04 10 2016

Est-ce que l'amour peut changer notre vision des choses ? Synthèse réalisée par Sarah et Nicolas – 6GF – séance du 04 10 2016 il y a 2 ans 5 mois #1

  • Golinvaux Elisabeth
  • ( Modérateur )
  • Portrait de Golinvaux Elisabeth
  • Hors ligne
  • Modérateur
  • Messages: 17
  • Remerciements reçus 3
L'amour aveugle-t-il ?

Cette première interrogation est liée à une question essentielle : « L'amour aveugle-t-il? »

En effet, beaucoup de gens changent quand ils tombent amoureux que ce soit en bien ou mal. Par exemple, un individu amoureux ne verra personne d'autre que celui ou celle qu'il aime, ce qui peut le pousser à abandonner ou mettre de côté son cercle d'amis. On fait donc plus attention à l'autre qu'à soi-même comme une mère à l'égard de son enfant par exemple.

L'amour peut ainsi changer la vision des choses de la personne et l'influencer, voire la transformer. En effet, le bonheur prend le dessus, on voit la vie en rose et la réalité se retrouve complètement changée. Tomber amoureux nous donnerait accès à une version améliorée du monde.
Certains pensent que cette sensation dure longtemps, d'autres pensent qu'au contraire ce n'est qu'éphémère, que le sentiment s'estompe avec le temps. Après, c'est la passion qui disparait et enfin on redevient plus fidèle à soi-même ; on fait face à la réalité, qu'elle nous convienne ou non et on peut décider de la changer à ce moment-là. L'amour rendrait donc aveugle seulement pour une courte durée.
Cependant, certains pensent que même si l'aveuglement s'est estompé, on peut tout faire pour rester avec cette personne, même passer l'éponge sur les choses qui nous déplaisent pour éviter de la perdre.
Parler des problèmes provoquerait des troubles comme des disputes ou pourrait rompre le bonheur. Néanmoins, la communication est à la base de toute relation et permet souvent d'améliorer la situation ainsi que d'exprimer ce que l'on ressent, que cela soit bon ou mauvais.

De quel amour parlons-nous ?

Pour répondre à cette question, nous allons nous limiter à l'amour sentimental, passionnel. Nous laissons donc de côté l'amitié, l'amour fraternel et familial.

Qu'en est-il du pardon ? En quoi est-ce différent du « laisser passer » ?

Le pardon peut être facilité par l'amour que l'on porte à une personne ou au contraire le rendre plus difficile car on peut considérer qu'on lui donne toute notre confiance, nous pouvons donc nous sentir trahi. Mais aussi par la gravité de l'acte qui a été commis, par la manière dont on apprend cette chose, et par le fait que la personne admette ce qu'elle a fait car comme on dit : « Faute avouée, faute à moitié pardonnée. ». On pardonne aussi selon son vécu ; une personne qui a été souvent trompée deviendra plus méfiante qu'une autre. De même, si une personne commet des erreurs régulièrement, sans ne rien faire pour les éviter, elle aura plus de mal à se faire pardonner au bout d'un moment.

Le pardon est plus fort que le « laisser passer » car on peut laisser quelque chose passer sans pour autant pardonner complètement la personne. Il y aura donc un reste de rancœur, un carnet de compte s'ouvre et ces comptes s'accumuleront jusqu'à ce que la personne avoue ce qu'elle a sur le cœur. La rupture peut être l'une des conclusions.

Ni le pardon ni le « laisser passer » ne sont synonymes d'oubli, cela fera partie de nos souvenirs - qu'il y ait encore de la rancœur ou non chez les personnes concernées.

Le pardon se fait par le dialogue et le « laisser passer » en évitant ou en repoussant ad vitam aeternam ce dialogue pour tenter de l'oublier. Le « laisser passer » peut aussi apparaître quand il n'y a pas de conséquence directe, par exemple : « Un élève oublie son manuel pour la toute première fois de l'année scolaire. »

Pour pardonner, il faut du temps, parfois peu, parfois beaucoup ; cela dépend de la gravité et du type de personne que l'on est.
Cependant, tout ne se pardonne pas car le pardon est subjectif, il varie selon nos valeurs, notre caractère. Mais, même une chose qui ne se pardonne pas peut être pardonnée avec beaucoup de temps et si la personne qui a fait l'erreur montre des efforts pour regagner notre confiance et recevoir notre pardon. En effet, un pardon est gagné et non donné. On voit cela par exemple chez les pénitents qui se flagellent pour obtenir le pardon divin.
Il est impossible de voir si une personne nous a réellement pardonné ; il faudrait se mettre à sa place, être dans sa tête.

Le pardon est-il une marque de faiblesse ?

Oui, car une personne avec un caractère plus faible, qui veut éviter la confrontation va pardonner plus facilement qu'une personne avec plus de caractère. Par exemple : un étudiant peut pardonner toutes les horreurs que lui font subir d'autres étudiants de son école parce qu'il veut à tout prix se faire accepter par les autres.

Non, car pour d'autres pardonner est un acte de courage, il faut redonner sa confiance à quelqu'un qui en a déjà abusé.

Conclusion

En effet, l'amour change notre vision des choses de par l'affection que nous porte les gens que l'on aime et du fait que notre attention va se centrer sur eux. L'amour va influencer notre vision mais aussi nos valeurs comme celle du pardon. On aura plus ou moins facile à pardonner l'être aimé selon la gravité et la répétition de l'acte et bien d'autres facteurs. Cependant, il y a une distinction entre le « vrai pardon » et le « laisser passer » qui lui s'apparente plus au fait de fermer les yeux sur une erreur qui nous paraît sans conséquence ou que l'on voit comme une moyen d'éviter les disputes tandis que le pardon est lui censé se faire quand il n'y a plus de présence de rancune au sein de la relation.
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.
  • Page:
  • 1
Modérateurs: Golinvaux Elisabeth

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus