Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur: Mot de passe:

» Voir la page de ce groupe

  • Page:
  • 1

SUJET: Croyances et pensées rationnelles sont-elles compatibles ? Sujet présenté par Roger pour lundi 29.10.2018

Croyances et pensées rationnelles sont-elles compatibles ? Sujet présenté par Roger pour lundi 29.10.2018 il y a 7 mois 16 heures #1

  • René G.
  • ( Modérateur Global )
  • Portrait de René G.
  • Hors ligne
  • Modérateur
  • Des problèmes avec le site ? contactez-moi. Merci.
  • Messages: 697
  • Remerciements reçus 32
Bonjour à tous

Merci à Roger qui signe l’introduction de notre prochain sujet :

Que ce soit sous la forme d’un programme politique ou religieux, l’homme est animé de cette pulsion qui le pousse à croire en quelque chose d’inexistant. Ainsi, il rêve à un avenir meilleur, à une vie dans l’au-delà, à une félicité inatteignable mais, et dans tous les cas, tout cela résulte d’une lutte contre le vide existentielle de la vie et a pour conséquence l’exploitation de l’homme par l’homme.

Mes questions :
Le « besoin de croire » est-il une réaction à « la peur du vide » ?
Est-il à l’origine de tous nos maux ? (guerre, choix politique, religion) ?
Est-il génétique et donc peu maîtrisable ?
Les objets de nos croyances résultent-ils d'intervenants extérieurs ?
Est-ce que croire sert à justifier son existence sur terre, et ainsi à maintenir son statut quo ?
Pourquoi devrions-nous respecter les croyances de chacun alors que rien ne les fondent ni ne permet de vérifier ce en quoi ils croient.

Les exemples politiques et religieux :
L’ensemble des guerres sur cette terre est d’origine soit idéologique, soit religieuse (nul besoin de les énumérer), mais à elles seules, les religions catholiques et musulmanes sont à l’origine des génocides les plus sanglants de l’histoire de ces 2 derniers millénaires (alors que toutes les religions portent un idéal de paix, d’amour, invitent au pardon, à la charité…). Les régimes communistes ont massacré des millions d’innocents au nom de leur programme, et les Etats Unis ont justifié des guerres au nom de la démocratie.

Des faits qui posent question :
Les croyants, faisant partie de la majorité existante sur terre, ne se posent pas la question de l’origine, de l’exactitude et de la véracité de leur dieu. Comment considérer cet aveuglement, cette absence de logique ?
Ils considèrent comme anormale de ne croire en rien et vous rétorquent de prouver l’inexistence de dieu, puisque la création existe. Pourtant, la logique n’impose-t-elle pas au croyant de prouver ce en quoi il croit ?

Comment comprendre cette dissonance cognitive ?
L’eau est l’un des biens les plus utiles et nécessaires à la vie. Pourtant, les désastres causés par la disparition des lacs Russes Amou-Daria‎; ‎Syr-Daria n’a causé aucun soulèvement, aucune révolte des populations, pourtant désespérées. En Ethiopie, pays qui construit un barrage qui risque d'assoiffer le Soudan et d’autres pays en aval du Nil, bien que tout cela provoque des tensions, notamment avec l'Egypte, cela n'entraine pas de guerre. Alors que pour un différend sur la possession d’un territoire (exemple Les Malouines) ou pour l’impossibilité de plusieurs religions à coexister pacifiquement sur un même territoire, la guerre est assurée par différentes factions, chacune se targuant d’être plus paisible, plus aimante de son prochain que les autres. Chacune ayant déjà subi par le passé des exactions semblables que celles qu’elles tentent de faire subir à leurs ennemis d’aujourd’hui.

Pour un non croyant, la solution est simple
Il vérifie l’exactitude des faits, et agit en conséquence.
pour un croyant (politique ou religieux), sa croyance est plus forte que la réalité, et c’est le mécréant qu’il faut convertir ou éliminer.

Nous en sommes au point que dans la plus grande démocratie ( US) les actions de guerre revendique également le soutien de Dieu « in gold we trust »….
Sur le plan politique, l’adhésion à un système ou à une idée politique ne repose sur rien, et c’est là la force de l’homme politique qui sait que, comme pour la religion, il suffit de faire rêver pour gagner.

Avec les spécialistes du rêve, de la Pub, de la communication, tout cela ressemble a s’y méprendre à une manipulation exercée par un seul homme, à chaque fois à la tête du système, qu’on lui a demandé de créer pour faire Croire

Partant de ces faits, je pose la question, où est notre salut ?


Un livre utilisé pour cette introduction
« Pour en finir avec Dieu »
titre original « The God Delusion » 2006
de Richard Dawkins. Editions Perrin

Autres ressources.

- Le prince de Machiavel. Patrick Boucheron invité de François Noudelmann. France Culture.
- Du machiavélisme au merkiavélisme. Patrick BOUCHERON, Gérard MORDILLAT invités de la Grande Table.
- Le Léviathan de Thomas Hobbes (1/4) : l’anthropologie (ch. 1 à 12). Les chemins de la philosophie. France Culture.
- Le Léviathan de Thomas Hobbes (2/4) : De l'état de nature à l'Etat (ch. 13 à 17). Les chemins de la philosophie. France Culture.
- La science rend-elle la religion impossible ? Conférence avec Etienne Klein (physicien) et Lydia Jaeger (théologienne).
- Archéologie des erreurs collectives. Patrick Boucheron, cour du Collège de France.

Ressources à lire :
- La raison va-t-elle contre la croyance ? Myriam Revault d'Allonnes. Article de La Croix.
- La science est-elle compatible avec la croyance ? Simone Manon. Philolog.
- Pourquoi l’état de guerre entre puissances souveraines n’est-il pas un état contradictoire contraignant les hommes à en sortir ? Hobbes. Simone Manon. Philolog.
- Machiavel et le christianisme. Religion et politique. Simone Manon. Philolog.
- Rousseau. La guerre a son origine dans l’institution des Etats. Simone Manon. Philolog.
Dernière édition: il y a 6 mois 3 semaines par René G..
Merci de vous enregistrer pour avoir accès à cette page, ou de contacter l'administration.
  • Page:
  • 1
Modérateurs: admin.cafesphilo.org

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus