Qu'est-ce que la vulnérabilité selon Lévinas ? Peut-elle être la source pour ancrer une nouvelle éthique ?

Options d'événement

Invités confirmés

Qu'est-ce que la vulnérabilité selon Lévinas ? Peut-elle être la source pour ancrer une nouvelle éthique ?

Prochain sujet : Qu'est-ce que la vulnérabilité selon Lévinas ? Peut-elle être la source pour ancrer une nouvelle éthique ?

 

Lien pour participer à notre café philo Zoom :

us04web.zoom.us/j/511652436

ID de réunion : 511 652 436

 

Connexion lundi 18.05.2020 dès 18h30 pour socialiser, se mettre en place, s'informer.

Débat à 19h00

L'introduction à notre question est tirée d'un extrait de "Le vocabulaire des philosophies".

 

La sensibilité possède un sens large, car elle renvoie à la fois à la sensation et au sentiment. Elle est donc aussi bien affectivité.

(…) Ainsi, ce dont je jouis n’est pas un objet, c’est-à-dire une matière identifiée par une forme, mais un élément, pure qualité sensible sans substance. Mais jouir de l’élément, c’est en même temps jouir de soi (…) en sorte que sentir le monde signifie en même temps se sentir, s’éprouver soi-même.

Dans « Autrement qu’être ou au-delà de l’essence (1974) » Levinas ajoute à la modalité de la sensibilité, la vulnérabilité, comme exposition à la blessure et à l’outrage. Ainsi comprise, la sensibilité ne décrit plus seulement le mouvement de l’égoïsme, mais aussi le fait que le sujet est originairement exposé, elle devient ainsi le lieu d’une affection par la transcendance (= la mise en cause de soi par l’altérité de l’autre), dont la particularité est cette fois de ne pouvoir se transmuer en auto-affection. (…) La jouissance conditionne en ce sens la vulnérabilité et conduit Levinas à réinterpréter la vulnérabilité à partir de la proximité et du contact, et à voir en elle la source de la signification éthique. En effet, contact et proximité sont pensés à partir du toucher, de la tendresse (non érotique) et celle-ci, à partir de l’approche du prochain, ou encore de la peau humaine.

Extrait tronqué dans Vocabulaire des philosophes. Section Levinas, chap. Sensibilité. Rodolphe Galin, François-David Sebbah.

 

Une citation

« sur toutes choses, à partir du visage et de la peau humain s’étend la tendresse ».

Lévinas (1906 - 1995)

 

Ressources

Comment faire face, Levinas ? Série de 4 émissions des Chemins de la philosophie.

Levinas, quand un visage nous désarme. Corine Pelluchon. Les Chemins de la philosophie (2020)

Corine Pelluchon (Politique) : interview dans ABC Penser (durée 19mn).

Corine Pelluchon (Animal) : interview dans ABC Penser (durée 19mn).

Confinement vôtre. Corinne Pelluchon. Chronique de 11mn. France Culture.

Vulnérables et libres. Marie Garrau invitée de Frédéric Worms. Matières à penser.

Penser la vulnérabilité. Michel Naepels (anthropologue) invité de Sylvan Bourmeau. France Culture.

Entretiens avec Levinas. Article de la Revue Esprit 1997.

La vulnérabilité en question ?. Article de B. Ennuyer (sociologue, enseignant chercheur)

Qu’est-ce que la vulnérabilité ? Quelles en sont les différentes approches ? Article Didier Dubasque.

 

Propositions pour notre débat

- On lit le texte.

- On essaie de partager la compréhension que nous en avons.

- On suggère des questions par rapport au texte pour en clarifier la compréhension.

- Puis, si nous nous entendons sur ce que l'on comprend par le concept de vulnérabilité selon Levinas, on essaie de répondre à la question de notre sujet : la vulnérabilité peut-elle permettre de repenser les sources pour une nouvelle éthique ?

 

> Si possible, on tente d'identifier les thèses, les problématiques philosophiques qui sous-tendent notre argumentaion.

 

Comment procéder si vous venez pour la première fois ?

- On peut assister à la rencontre sans intervenir, et juste pour écouter.

- Les non-habitués du café philo d’Annemasse sont les bienvenus.

- Connectez-vous en avance pour socialiser, vous installer confortablement, vous familiariser avec l'usage de Zoom.

 

Quelques indications techniques pour participer

- Si vous ne parlez pas, coupez votre micro (évite les bruits de fond, ce qui est plus confortable pour tout le monde)

- Incrivez votre nom pour demander la parole. (chacun son tour, dans l'ordre des demandes, avec une priorité pour les participants qui s'expriment le moins).

- Réactivez votre micro quand Brigitte ou Laurence (animatrices) vous donne la parole

- Du papier et un crayon à vos côtés peut vous rendre service.

- Installez-vous confortablement avec une boisson et vivez notre moment d'échange comme un moment de pause, mais aussi comme un moment qui va mobiliser votre attention. 

B)

 

Quelques indications pour participer au débat.

Si vous en avez la possibilité, précisez la nature de votre intervention : demander une précision, revenir vers le sujet, apporter une information, demander un éclaircissement, poser une question.

On peut également intervenir brièvement dans le débat par le tchat (conversation écrite) pour répondre à un intervenant, préciser son intervention. L'animatrice lit le plus souvent vos interventions.

 

Pour limiter les effets de dispersion dans le débat :

- Evitez de multiplier les exemples, de citer de longues expériences, de vous lancer dans de longues explications, mais allez au fait de votre argumentation.

- On s'efforce de relier son intervention au sujet, de mettre en lien ce que l'on dit avec ce qui a été dit.

- Pour favoriser une circulation de la parole, on reste concis.

- On s'attache non pas à affimer son opinion, mais à expliquer la raison de sa pensée. En effet, c'est sur la base des argumentations, que l'on met en lien avec la question/le thème de départ que l'on tente de progresser le débat, c'est-à-dire, d'en clarifier les enjeux.

- Si possible, on tente d'identifier les thèses, les problématiques philosophiques qui sous-tendent notre argumentaion.

 

Pour agir sur la structure dynamique du débat

- Chacun peut situer le registre ou la typologie de son intervention, par exemple :

> de relever des contradictions,

> de répérer une thèse dans une intervention,

> de formuler une problématique,

> de mettre en évidence un présupposé,

> de proposer un contre argument,

> de rapporter un nouvel argument, notamment si la discussion bute sur une impasse,

> de reformuler la question à laquelle vous apportez une réponse,

> de résumer quelques interventions, de faire une micro synthèse, de recentrer le débat,

> de proposer que l'on se fixe sur une seule question lorsqu'on a balayé suffisamment largement le débat.

> Merci à tous.

Forum ici. 

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus