Un éloge de la fragilité. Sujet proposé par Wedad

Votre réponse

Irez-vous à cet événement ?


Rafraichir la page après avoir défini votre choix

Options d'événement

Invités confirmés

Un éloge de la fragilité. Sujet proposé par Wedad

Un Eloge de la Fragilité

Merci Wedad pour la présentation de ton sujet ci-dessous. 

 

Ce thème m'interpelle depuis longtemps. D'abord parce que j'y suis confrontée moi-même au quotidien et aussi parce que c'est un thème de société qui s'impose de plus en plus.

 

D'abord quelques définitions classiques de la fragilité :

Selon le Larousse : Fragilité = caractère de ce qui se brise facilement.

Synonymes : précaire, vulnérable, faible, instable..

Contraires : fermeté, invulnérabilité, constance, stabilité

 

Je me suis inspirée essentiellement pour cette présentation de la lecture d'un ouvrage , issu d'un débat des Rencontres capitales 2018, qui a réuni la psychanalyste Cynthia Fleury, le biologiste Gilles Boeuf, le généticien Axel Kahn, le prêtre et chef d'entreprise Bernard Devert et le président d'honneur de Lafarge Bertrand Colomb, tous co-signataires de ce petit livre de 108 pages.

"Nous venons au monde avec l'étiquette : fragile. Un rien nous blesse et même nous tue. Accident, maladie brutale, bombe dans le métro , une guerre, une balle perdue..., une explosion, etc.. tout peut être fatal" dit Jean-Claude Carrière.

La fragilité est donc constitutive de l'être humain que nous sommes. Elle résulte aussi de la fragilisation grandissante dans laquelle nous précipitons les équilibres vivants, donc de notre environnement que nous contribuons à polluer à cause de l'industrialisation, la surconsommation énergétique et qui nous fait assister auj. aux changements climatiques, à l'éradications des espèces vivantes (dans l'océan ou sur terre), à la disparition des forêts tropicales etc...

Il y a donc une dimension génétique de notre fragilité mais aussi une construction sociale.

La société nous confronte de plus en plus à notre fragilité, que ce soit à travers les événements politiques (attentats et autres), que ce soit dans le domaine sanitaire (maladies, troubles psychologiques, catastrophes naturelles...) et en même temps elle nous offre davantage de moyens de réparer. Nous vivons plus longtemps grâce aux avancées de la recherche médicale. Le soutien aux personnes fragilisées par ces traumatismes (stress post-traumatiques) se fait de plus en plus.

Dans le domaine affectif, la fragilité est l'essence même de nos relations affectives, sans cesse menaçées par les ruptures, les deuils et autres blessures.

Le contraire de la fragilité est l'invulnérabilité. Alexis Kahn dit qu'il n'y a pas d'invulnérabilité génétique, maisqu'il existe des caractères génétiques qui viennent augmenter la vulnérabilité.

Il y aurait une distinction sémantique entre fragilité et vulnérabilité...... Vulnérabilité serait ontologique à l'homme de par sa finitude.. Cynthia Fleury précise qu'il n'y a pas fragilité et vulnérabilité d'un côté et autonomie de l'autre mais des traversées pour tous et, par ailleurs des constructions sociales qui les renforcent ou les amenuisent.

 

La question se pose : la fragilité est-elle innée, acquise ou les deux ?

Dès lors que faire de notre fragilité, en tous cas de la part de fragilité que chacun possède en lui ? Et comment celle-ci est perçue par notre société ?

En prendre conscience, l'accepter, faire reconnaître sa fragilité ou au contraire en avoir honte, la camoufler, la vivre comme un handicap ? Faut-il laisser paraître ses failles pour réussir sa vie ?

 

Tous les auteurs de ce livre tendent à nous démontrer les ressources que revêt la fragilité.

Peut-on dire qu'elle est une force ? Alexandre Jolien ou Stanley Hawkings, pour ne citer qu'eux, l'ont prouvé. La fragilité sollicite la résilience.

Edgar Morin nous dit que la fragilité est un pas vers l'altérité, le moyen de restaurer les possibilités de solidarité et de fraternité. Bernard Devet nous dit que la fragilité de l'autre invite à défricher ses propres fragilités.

La fragilité fait Réciprocité. Elle fait et est lien à partir duquel essaime l'humanité des humains. On a fondamentalement besoin de la fragilité pour se construire ensemble. Elle fait donc appel à l'altérité, à la solidarité.

L'Etat de droit a l'obligation de solidarité . C'est le principe d'une société démocratique.

 

Pour finir, 2 citations à méditer :

- L'une de Mani (3e siècle) : "L'Obscurité inscrite en nous, nous lie à l'inextricable lumière". Le combat consiste à séparer ces deux forces pour ne garder que la lumineuse...

Et Confucius: "Lorsqu'on reconnaît l'existence de ses limites, on est davantage capable de bien vivre dans l'espace qui nous est donné".

 

 

Références bibliographies :

- "Un éloge de la fragilité", Editions de l'Aube (2018)

- "Fragilité : Jean-Claude Carrière , Ed. Odile Jacob (2006- 2007)

 

Ressources à écouter ou à lire : 

Eloge de la fragilité. Emission radio suisse-romande du 20.2.2019

- Être fragile, une force pour tout transformer. Rencontres Capitales avec Cynthia Fleury, Axel Kahn, Gilles Boeuf...

La fragilité. Chronique de Christophe André (4mn). France Culture.

- La fragilité. Selon Jean-Louis Chrétien. Sur France Culture.

Forum ici

Soutenez-nous

Soutenez-nousContribuer à une citoyenneté éclairée. Soutenir les activités philosophiques.
Faire un don

En savoir plus

Nos partenaires

Nos partenairesIls nous soutiennent.
Ils s’engagent et engagent une réflexion éthique sur la citoyenneté.

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?Des personnes, des philosophes, des militants pour une pensée critique et sereine, libre mais engagée.

En savoir plus